Jean LE GALL - Pays Basque Excellence
Distingué au titre de ses talents de romancier, d'éditeur courageux, de créateur d'événements originaux, et pour incarner avec élégance une forme d'ambition intellectuelle et pop.

Notre hommage :

Jean Le Gall est un dandy de l’édition, mais comme il le dit le dandysme n’est pas une superficialité, c’est au contraire un engagement, un défi existentiel permanent qu’il faut assumer.

La première fois que nous avons vu Jean Le Gall, c’était dans Sud Ouest lors de la reprise d’Atlantica, nous avons éprouvé une forme d’agacement… Que venait faire cet avocat parisien sur la côte basque ? Sauver Les éditions Atlantica de la gestion de Jacques Darrigrand ? Oui, mais pourquoi ces chapeaux ? Cet air condescendant d’un Guitry débarquant chez les ploucs ? Voulait-il jouer une version plus feutrée de Frédéric Beigbeder ? Il se présentait en sauveur humble, et nous avons bien entendu pris sa modestie pour de la fausse… On nous l’avait déjà faite, celle-là…

Et puis en 2016 nous avons lu son dernier roman, Les lois de l’apogée.

Nous avons alors compris l’homme, en découvrant son talent d’auteur, d’autant qu’entre-temps nous avions apprécié son courage d’éditeur, titre après titre, comme franchissant une série de vagues, produisant des beaux livres libres d’autant plus remarquables que souvent exigeants, refusant les marronniers de l’édition, les facilités des romans policiers à la piperade, ou celles des guides de cuisine à la plancha…

Jean Le Gall s’est fait plus Séguier qu’Atlantica, s’attachant dans ses parutions à révéler des personnages de talent, souvent injustement oubliés de l’histoire, et vous pouvez imaginer combien la démarche nous plaît, car nous, le talent, on adore.

Avec Dominique Bordes de la Maison d’édition Monsieur Toussaint l’Ouverture, Jean Le Gall fait ainsi parti des éditeurs aquitains à suivre, comme Olivier Gallmeister, des éditions du même nom, l’est sur Paris depuis 2006… Il existe d’ailleurs de belles résonances entre eux.

Côté Atlantica, la maison a joué le cross canal en se déclinant en Atlantica Communication sous la houlette de Bertrand Hiribarren, aussi sympathique qu’efficace dans l’action, à qui on doit la reprise du Paris en Mode Basque, ou de très bonnes surprises culturelles tout au long de l’année comme Pop Terrasse à la salle Quintaou, ou la Cour du Roi en investissant la rue d’Espagne pour les fêtes de Bayonne…

Ainsi, Jean Le Gall est un homme surprenant, un homme de culture et un homme de nature qui ne force pas la sienne pour s’inscrire avec élégance, détermination et originalité dans un paysage local à qui, force est de le constater désormais, il manquait jusqu’ici, sans que nous puissions le savoir.

Merci donc, cher Jean Le Gall de servir à votre manière la culture locale, sans la piller ni la détourner mais en l’enrichissant de façon inédite, sachant ainsi, comme Jacques Chardonne le conseillait dans l’Amour c’est beaucoup plus que l’amour, « poser votre pied avec légèreté sur terre ».

 

© Franck Sallaberry pour Pays Basque Excellence.

 

 

 

© Franck Sallaberry

VOUS

Quel héros vous fascinait quand vous étiez enfant ?

Votre réponse

Quelles sont les valeurs qui vous sont essentielles ?

Votre réponse

Quel souvenir aimeriez-vous laisser à ceux que vous aimez ?

Votre réponse

VOTRE TRAVAIL

Quel a été votre premier job dans la vie ?

Votre réponse

A quoi ressemble une de vos journées ?

Votre réponse

Quelles sont les qualités professionnelles que vous appréciez ?

Votre réponse

VOTRE PAYS BASQUE

Quel est votre meilleur souvenir au Pays basque ?

Votre réponse

Quels sont les endroits que vous aimez fréquenter ?

Votre réponse

À quoi ressemblerait votre Pays Basque Idéal ?

Votre réponse

VOTRE QUESTION

Quelle question aimeriez vous poser si vous étiez sûr(e) d’avoir la réponse ?

Votre réponse