Bixente LIZARAZU - Pays Basque Excellence
Distingué au titre de son exceptionnel parcours sportif, de ses qualités journalistiques, et pour l'exemple qu'il incarne en termes de volonté et de réalisation de soi.

Notre Hommage : Chez Bixente Lizarazu, nous admirons beaucoup de choses : l’exceptionnel arrière gauche, le fidèle qui a hissé les Girondins à la première place de la D2 alors que le club n’avait plus d’avenir, sens de la loyauté basque… La rencontre à Bordeaux avec Zidane et Dugarry, l’amitié naissante qui va se renforcer avec le temps, l’ascension française et européenne, la victoire épique contre le Milan AC en quart de finale retour et la défaite en finale sur blessure en 1996…

Puis il y aura l’Athletico de Bilbao avec Luis Fernandez, sa cruelle pubalgie qui l’empêche de s’épanouir, le Bayern en 1997 qui sera le club de sa renaissance jusqu’à la Ligue des champions en 2001, la brève aventure avec l’Olympique de Marseille en 2004 alors qu’il a déjà 34 ans, et le retour au Bayern où il jouera jusqu’à sa retraite en 2006.

En parallèle, Bixente entre à l’équipe de France en 1992, il y joue les remplaçants de temps en temps jusqu’à ce qu’Aimé Jacquet, en visite au Bayern, alors que Bixente souffre de pubalgie, lui redonne confiance et espoir en lui promettant le poste d’arrière gauche s’il revient au top… On connaît la suite qui conduira Bixente à la coupe du monde 98, une victoire de l’amitié, d’un collectif soudé et d’une équipe qu’Aimé Jacquet aura su faire naître, souvent contre les doutes des médias…

Ces médias Bixente les intègre comme consultant en 2006 : Canal+, TF1, RTL avec le Club Liza et ses documentaires Frères de Sport que l’on peut retrouver sur le web. Une magnifique reconversion qu’il mérite.

À côté de cela, il s’investit dans diverses associations, Surfrider Foundation notamment dont il est ambassadeur.

Cependant, ce qui nous émeut le plus chez Bixente Lizarazu, c’est son combat sur lui-même. Considéré comme un joueur chétif à ses débuts, il a passé sa vie à dompter son corps, dans l’effort, contre les blessures sportives, au-delà de la douleur des heures de musculation, pour se forger une armure de muscles qui est désormais constitutive de sa personnalité…

Le chiffre fétiche de Bixente c’est le 3. Or, ce nombre est le symbole de la synthèse entre le corps, le coeur et l’esprit. C’est dans cette fusion harmonieuse qu’à bientôt cinquante ans, Bixente Lizarazu, pourtant drogué de sports, d’adrénaline, et de gros surf comme son frère Peyo, retrouve peu à peu la paix aujourd’hui, même s’il reste encore de loin le plus physique des anciens champions de 1998 : un athlète accompli.

Comme Hugh Jackman incarnant Wolverine dans le film Logan, Bixente Lizarazu est un peu un mutant, un surhomme sentant ses forces changer avec la maturité. Bixente a d’ailleurs le caractère d’un homme loup, aimant autant le calme de la nature sauvage que les effusions bruyantes de sa meute d’amis. Aujourd’hui, le surf et les arts martiaux lui apprennent à doser son effort, à canaliser son énergie, à remplacer la joie brute de la compétition par l’émotion, la méditation et le goût du bonheur.

Bixente Lizarazu a déjà connu un parcours admirable, toute sa trajectoire nous le prouve, mais nous ne doutons pas qu’il a encore beaucoup de choses à nous apprendre, sur le plan sportif, sur le plan psychologique, et sur le sens de l’existence…

Dans la force de l’âge, il a désormais l’étoffe d’un coach bienveillant, d’un mentor émérite pouvant nous guider, comme un entraîneur qui nous aiderait à être meilleurs sur le terrain de la vie, à améliorer notre jeu et surtout celui de nos enfants…

Il pourrait devenir à son tour un champion faiseur de champions, un ambassadeur de ce que l’humanité fait de mieux.

© Franck Sallaberry pour l’Institut Pays Basque Excellence.

VOUS

Quel héros vous fascinait quand vous étiez enfant ?

Votre réponse

Quelles sont les valeurs qui vous sont essentielles ?

Votre réponse

Quel souvenir aimeriez-vous laisser à ceux que vous aimez ?

Votre réponse

VOTRE TRAVAIL

Quel a été votre premier job dans la vie ?

Votre réponse

A quoi ressemble une de vos journées ?

Votre réponse

Quelles sont les qualités professionnelles que vous appréciez ?

Votre réponse

VOTRE PAYS BASQUE

Quel est votre meilleur souvenir au Pays basque ?

Votre réponse

Quels sont les endroits que vous aimez fréquenter ?

Votre réponse

À quoi ressemblerait votre Pays Basque Idéal ?

Votre réponse

VOTRE QUESTION

Quelle question aimeriez vous poser si vous étiez sûr(e) d’avoir la réponse ?

Votre réponse